Créé par le flûtiste à bec Jean-Marc Andrieu à Toulouse en 1986, Les Passions-Orchestre Baroque de Montauban est en résidence à Montauban. Ensemble à géométrie variable, il est spécialisé dans la pratique des instruments d’époque. Sa démarche artistique concilie deux principes : le respect des techniques de jeu anciennes et l’interprétation dynamique du discours musical.

En 2016 il a célébré son 30è anniversaire en organisant divers événements : concerts, colloque universitaire, expositions et sortie d’un disque… tous plébiscités par le public et les médias.

Répertoire

L’offre des Passions est très variée : petites formations instrumentales, grands oratorios, spectacles historiques (Une soirée chez Riquet, Soirée musicale chez Ingres), mêlant parfois diverses influences (Mirages des sons du sud et Vent des Royaumes, avec des artistes d’Extême-Orient). L’orchestre brille dans divers répertoires : musique baroque française (De Paris à Versailles, La dynastie des Couperin), italienne (Vivaldi fioritura), allemande (Le voyage à Lübeck, Une soirée à Potsdam), anglaise (Ayres and Dances). Il propose d’originaux spectacles où il se plait à marier la musique avec le cinéma, le théâtre, la littérature, la danse, voire avec les arts de la table ! Le Baroque français méridional qu’il explore avec bonheur est une de ses spécificités.

Collaborations musicales

L’orchestre se produit seul ou en compagnie de chanteurs, sous la direction de son directeur artistique ou de chefs de chœurs qui l’invitent. Il collabore fréquemment avec des ensembles vocaux, le Chœur de chambre Les Eléments (dir. Joël Suhubiette) ou le Chœur du Capitole de Toulouse (dir. Alfonso Caiani). De 2004 à 2011, il a organisé une saison à Toulouse et invité des personnalités renommées telles que G. Cantagrel, J. Tubéry, S. Kuijken, P. Hantaï, E. Gatti, G. Laurens, I. Poulenard, R. Lislevand, J. Kogan, J.W. Jansen, C. Magraner, L.A. Gonzales…

Une notoriété régionale, nationale et internationale

L’orchestre a été invité par l’Ambassade de France à Rome (Palais Farnèse) pour Suona francese, et par  les festivals : Oudemuziek d’Utrecht (Pays-Bas), Música, Historia i Art de Valence (Espagne), Música Antigua de Saragosse et s’est produit à Fès, Murcie, Santander, Bilbao, Alcoi, Amsterdam ainsi qu’en Suisse, en Hongrie… En France il est également reçu par de prestigieuses manifestations : Lessay, Sablé-sur-Sarthe, Pontoise, Lanvellec, Sylvanès, Rencontres de Musiques Anciennes d’Odyssud-Blagnac, Conques, Toulouse-les-Orgues, Sorèze, Strasbourg…ainsi qu’à l’Ile de La Réunion. Son concert de création des œuvres inédites de Blanchard au Festival de Radio France et Montpellier Occitanie en juillet 2016 a rencontré un succès unanime. Il a été diffusé en direct sur France Musique et sur le réseau Union des Radios Européennes.

Depuis 2011 l’orchestre participe au Festival Passions Baroques à Montauban dont J-M. Andrieu assure la direction artistique. Le Festival de La Chaise-Dieu l’a reçu trois fois, pour son fameux triptyque consacré, à la scène comme au disque, au compositeur Jean Gilles.

En 2013/2014 J-M. Andrieu et Les Passions ont partagé la scène du Théâtre du Capitole de Toulouse puis la clôture du Festival Baroque de Pontoise avec le Chœur du Capitole pour des Motets versaillais de Rameau et Mondonville.

En 2014, invités par les Ambassades de France et les Alliances Françaises en Bolivie et au Pérou et avec l’aide de l’Institut Français, les musiciens ont effectué une tournée de six concerts. Au printemps 2016, l’aventure en Amérique du Sud s’est prolongée par une série de sept concerts en Bolivie et au Chili

Discographie

La politique d’édition des Passions avec le label Ligia conduit à éditer un disque par an, toujours couronné de succès : Con voce festiva (Scarlatti), Vêpres vénitiennes (Porpora/Vivaldi), Noël baroque occitan avec les Sacqueboutiers, Beata est Maria, motets à trois voix d’hommes de M-A. Charpentier, inédits pour la plupart. Depuis 2008, Jean-Marc Andrieu s’attache à mettre en lumière les œuvres majeures du compositeur toulousain Jean Gilles. Elles ont ainsi fait l’objet de trois parutions successives : Requiem (2008), Lamentations (2010) et Te Deum, Messe en Ré (2012), réunies en un coffret (2013). Concerts et enregistrements rassemblent Les Passions, Les Eléments, Anne Magouët, Vincent Lièvre-Picard, Bruno Boterf ou Jean-François Novelli ainsi qu’Alain Buet. FolieS !, premier CD purement instrumental de l’orchestre permet de mettre en valeur l’instrument de prédilection de son directeur musical : la flûte à bec. En 2016 Magnificat à la Chapelle Royale consacré aux motets à grand chœur d’Antoine-Esprit Blanchard, enregistré lors du concert à Montpellier, en co-production avec Radio France a reçu le label Le choix de France Musique, 5 Diapasons, 4 Etoiles Classica, la Clé du Mois de Resmusica et de nombreuses récompenses et commentaires demandant à J-M. Andrieu d’envisager une suite.

Découverte du patrimoine musical régional

Par ses recherches approfondies, tant musicologiques qu’historiques, et son important travail de restitution de partitions oubliées ou perdues, J-M. Andrieu s’impose comme le spécialiste de Jean Gilles. En 2016, pour les 30 ans de l’Orchestre, une importante manifestation a été organisée à Toulouse : ouverture du 20è Festival Toulouse les Orgues en partenariat avec Odyssud-Blagnac, colloque porté par l’Université Jean-Jaurès, exposition et concerts à la Bibliothèque Municipale, et à Montauban : concert et exposition. Auparavant ce Magnificat à la Chapelle Royale (trois motets à grand chœur dont deux inédits) du compositeur avignonnais Antoine-Esprit Blanchard avait été donné dans la nouvelle Région Occitanie, notamment au Festival de Radio France et Montpellier. J-M. Andrieu poursuit passionnément son travail de découverte et de restitution du patrimoine régional (Toulouse, Ducs d’Aiguillon, Montauban, Provence, Languedoc, …).

Résidence et soutiens

L’orchestre Les Passions est en résidence à Montauban ; il est subventionné par la Ville de Montauban, la Communauté d’Agglomération du Grand Montauban, le Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne et la Ville de Toulouse. L’ensemble est aidé par la Région Occitanie et par le Ministère de la culture et de la communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Occitanie) au titre de l’aide aux ensembles conventionnés, ainsi que par la réserve parlementaire de Valérie Rabault, députée. Il reçoit régulièrement le soutien de la Spedidam, de l’Institut Français et de l’Adami pour ses enregistrements. Il est membre du Profedim et de la Fevis.