BERLIOZ Hector – Eternelle Estelle

CRÉATION

dimanche 30 août 2020 à 16h

  • Musiciens :

    Sarah Laulan, contralto
    Sandrine Tilly, flûte
    Nicolas Lestoquoy, guitare
    Maitane Sebastain, violoncelle
    François Castang, récitant

  • Compositeurs :

    Musique : Hector Berlioz (1803-1869)
    Transcription : Julien Costa
    Textes : Philippe Hussenot à partir d’extraits des Mémoires d’Hector Berlioz, Édition Michel Austin

Esprit novateur et critique musical sévère mais compétent, loin de la caricature de l’artiste romantique échevelé, Berlioz était un être profond et sensible. Au-delà de ses amours tumultueuses il restera toute sa vie fidèle à son premier amour, Estelle, connue lorsqu’il avait 12 ans et retrouvée à 61 ans. Trop tard ?

Aujourd’hui je suis vieux et veuf, ma chère Estelle, songez que je vous aime depuis quarante-neuf ans, que je vous ai toujours aimée depuis mon enfance, malgré les orages de toute espèce qui ont ravagé ma vie » (Lettre de Berlioz à Estelle, 27 septembre 1864). Nous pourrions nous marier, qu’en pensez-vous ? La musique et l’amour sont les deux ailes de l’âme.

Composées pour grand orchestre les œuvres berlioziennes choisies sont spécialement transcrites pour Musique en Dialogue aux Carmélites pour un trio inédit : Sandrine Tilly à la flûte dont Berlioz jouait, Philippe Tribot au violoncelle et Sébastien Llinares à la guitare qui était l’instrument de prédilection du compositeur. La chaude voix de Sarah Laulan donnera vie aux personnages imaginés par Berlioz dont les Mémoires seront lus par François Castang.

PROGRAMME :
Symphonie fantastique,
Les nuits d’été,
Rêveries et Passions,
La Romance d’Estelle,
La mort d’Ophélie,
Les Troyens (mort de Didon)

Concert suivi d’une dégustation offerte par Cashvin (Toulouse & Saint-Orens, 31) et La Ferme aux Téoulets (Merville, 31)

Dans la chapelle ou sous les tilleuls.

Pensez à mettre votre masque : OBLIGATOIRE !

Galerie affiliée

Vidéo